Les cahiers de vacances de Tonton Mathias #Ed2020 – Les accords toltèques – #1 La parole impeccable

Wouaw, trois mois se sont écoulés depuis la dernière publication, c’est fou ce que le temps passe vite ! A ma décharge, l’actualité personnelle de votre Tonton préféré a été assez remplie (post-covid, remise en question, démission, réflexions perso, …).

Me revoilà donc avec de nouvelles choses à vous partager, sous un format qui, je l’espère va vous plaire: Les Cahiers de Vacances de Tonton Mathias 😀 .
L’idée de cette chronique (qui aura, je le souhaite très fort, de nombreux chapitres), c’est de vous amener à découvrir en douceur un sujet que vous n’auriez pas forcément abordé de vous même, ou, si vous l’avez abordé, à le revoir sous un angle différent.

J’ai d’autres idées en tête: “La Saga de l’Eau en Guadeloupe” et “La Fin des Municipales”, bien sûr une “Chronique perso sur le COVID” et, dans l’air du temps, “Histoires de race: à qui profite la culture de la peur ?” (celle là prendra plus de temps, ça sortira en Septembre je pense, mais je tiens à la faire).

Bref. “Les Accords Toltèques” et l’épanouissement personnel et collectif en entreprise, c’est parti !

L’histoire: déjà c’est quoi ce truc d’Accords Toltèques ?

Pour contextualiser, nous sommes dans la thématique du développement personnel.

Don Miguel Ruis (https://www.miguelruiz.com/), auteur à succès sur ce thème, publie en 1997 ce best seller incontournable, puisant dans la tradition chamanique toltèque ces 4 grands principes de vie. Son objectif est de permettre à tout un chacun de progresser simplement et efficacement et de s’épanouir dans son quotidien.

Vous retrouverez d’ailleurs sur son site personnel un espace dédié à ces accords, que je vous invite à consulter, afin de prendre la “vibe” venant de l’auteur lui même et de mieux comprendre le cheminement derrière ces “contrats de vie”.

Infographie résumant les 4 Accords Toltèques – Source: Orygin Coaching

Donc, quels sont ces accords ?

  1. Que votre parole soit impeccable
  2. Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
  3. Ne faites pas de suppositions
  4. Faites toujours de votre mieux

Simple non ? Allez on embarque !

Accord numéro 1: “Que votre parole soit impeccable”

Impeccable = Utile + agréable

Pour saisir pleinement la complexité de cet accord, mon premier conseil sera que vous lisiez le livre, vraiment. Pour avoir essayé, et parce que j’y travaille encore, c’est pour moi de très très loin l’accord le plus difficile à respecter. Alors, soyons clair, ces accords sont présentés sous la forme de “contrats” avec soi-même pour pouvoir avoir une vie mentalement plus saine et plus apaisée.

Avoir une parole impeccable, c’est pratiquer au quotidien de l’assainissement intérieur.

L’idée globale, c’est, en ayant un exercice régulier de contrôle de sa parole, au final, chacun s’entraîne à assainir les pensées qui provoquent cette parole pour que, en but ultime, ce ne soit plus un effort mais une façon plus saine de vivre et de penser son rapport à l’autre.

La parole: premier sens d’expression, le propre de l’humain

Mis à part le toucher, le verbe est la façon la plus directe et la plus pure que nous ayons d’interagir avec notre environnement: nous nous parlons entre nous, mais pas que; on peut se parler souvent à soi même, ou à des objets ou à d’autres êtres vivants (voiture, plantes, animaux, …).

L’acquisition et l’usage du langage est d’ailleurs, d’un point de vue philosophique, le propre de l’Homme, nous distinguant ainsi du reste du règne animal et nous permettant d’exprimer, de partager et propager, a l’aide d’une combinaison complexe de sons, une émotion, une idée, un concept.

Pourquoi “impeccable” ?

L’idée de la parole impeccable est de viser à ce que, dans toutes ces interactions verbales, le choix de nos mots et de nos intonations soit à la fois le plus fidèle à notre pensée, le plus élégant et le moins ambigü possible.

(…) notre parole est un outil de construction d’interactions (…)

Dans ce même temps, comme évoqué précédemment, notre parole est un outil de construction d’interactions, et doit l’être avec la volonté que ces interactions soient tournées vers le bénéfice mutuel de chacun des participants.

Dans la vraie vie : interaction à la machine à café, #GossipTime

Version originale:Je sors d’un point avec tel client, houlàlà mais qu’est-ce qu’ils sont pénibles !!! Ils nous ont encore demandé de faire une énième modification sur le projet et en plus, depuis que ça a commencé, ils sont infoutus de nous sortir des specs. C’est lourd à la fin…

Décryptage: Cette interaction traduit une charge mentale du locuteur (là on parle d’un client, mais ça peut aussi être avec un collègue ou tout autre chose) et l’a impacté négativement.

Spontanément, et parce que nous sommes conditionnés à penser celà, le fait de partager sa baisse de moral passagère ou son mécontentement avec des gens qui, et la plupart le pense sincèrement, vont comprendre et vont montrer de la compassion, peut soulager la charge mentale de celui qui partage.

Alors, en vrai, il n’en est rien ! Si l’on suit le principe de la parole impeccable, déjà, c’est une interaction qui, en l’état, n’apporte rien de constructif aux participants à la conversation, bien au contraire.

De plus, sa forme (bien édulcorée déjà par rapport à comment j’ai pû dire cette phrase) n’incite pas à la positivité et à la construction. Elle transmet et génère chez ceux qui reçoivent la parole, du stress, potentiellement de l’angoisse (pensez à ceux qui bossent sur ce projet avec vous), voire du mépris ou du dégoût (spontanément, on aura tendance à écarter, fuir ou à minima s’éloigner des “gens qui se plaignent”).

Version “parole impeccable”: “Je viens d’avoir un point avec le client Untel. Ce point m’a permis de me rendre compte que nous avons vraiment de la marge de progression avec ce client et l’importance de cadrer le projet dès le départ. Dans tous les cas, le projet avance, pas à pas, même si c’est difficile, nous allons y arriver.

Vu ? La phrase en elle même n’a vraiment pas la même tête, et pourtant au fond, factuellement, en disant cela, nous partageons au final la même expérience que celle transcrite par la première phrase, mais sous un autre angle.

Cette expérience, ainsi partagée, apporte un plus à nos interlocuteurs, issu de notre expérience personnelle, tout en créant du lien. C’était le but original non ? 😉

Et au final, j’y gagne quoi ?

Oui, parce qu’il faut quand même qu’il y aie un but à tout cela, autre que “ça t’aidera à te sentir mieux dans tes baskets et avec les autres, promis !” (perso ça me suffit…).

Au delà du bien-être personnel progressif et visible que cela apporte (diminution de la charge mentale, en liaison avec les accords 2 et 3), la pratique de la parole impeccable a un effet réfléchissant incroyable que j’ai pû expérimenter personnellement. L’adage qui veut que l’autre soit le miroir de soi même n’est pas une légende.

Pratiquer la parole impeccable, c’est intervenir oralement de façon impactante et gracieuse, ce qui fait que mécaniquement, que ce que vous dites soit en accord ou non avec le sens global de l’échange oral que vous avez avec une ou plusieurs personnes, votre intervention pondérée laissera dans tous les cas un impact “positif” sur vos interlocuteurs et contribuera à construire un échange enrichissant pour vous, comme pour ceux qui dialoguent avec vous.

Ce sera tout pour moi pour aujourd’hui ! #LifeIsSweet #HaveFun #WithLove #ByTontonMathias

Crédits image – Freepik – www.freepik.comhttps://www.orygin.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *